Convention BDEAC/GIE-SCEVN: Allocution de Monsieur Abbas Mahamat TOLLI

Published on 10/23/15 at 5:28 PM

Madame l’Ambassadeur de la République centrafricaine,

 

Monsieur le Coordonnateur du Groupement d’Intérêt Economique pour le Service Commun d’Entretien des Voies Navigables (GIE-SCEVN),

 

Monsieur Le Représentant de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC),

 

Monsieur  le Directeur de l’Agence  Française de Développement (AFD) Brazzaville,

 

Distingués invités,

 

Mesdames, Messieurs en vos rangs et qualités,

 

 

En ces circonstances particulières pour les activités de notre Institution commune de financement du développement de la Sous-région CEMAC, il m’est agréable de vous souhaiter une chaleureuse bienvenue ici au Siège de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale.

En effet, cette particularité tient non seulement à la signature, à l’instant d’une convention de financement par laquelle la BDEAC accorde une subvention de quatre milliards cinq cent millions de francs CFA au GIE-SCEVN ;

mais également au fait que, la cérémonie d’aujourd’hui constitue la première en son genre depuis ma prise de fonction en qualité de Président de la BDEAC.

Il conviendrait surtout Monsieur le Coordonnateur, de vous dire que les annales de la Banque retiendront principalement que cette « Première » s’est réalisée avec comme partenaire le GIE-SCEVN avec la collaboration de l’AFD.

Aussi souhaiterait-je vous assurer que la BDEAC est heureuse de vous accompagner dans ce projet d’envergure qui va contribuer à faire du GIE-SCEVN, une Institution performante, capable d’atteindre les missions qui lui ont été confiées par la République du Congo et la République Centrafricaine.

Mesdames et Messieurs,

Si l’histoire de ce projet devait être contée en peu de mots par la Banque, elle dirait simplement qu’il a connu un long processus d’instruction, heureusement couronné de succès. En effet,

 -      en octobre 2010, dans le cadre de l’Aide Budgétaire Globale (ABG) française en soutien au Programme Economique Régional (PER), le projet est reconnu comme intégrateur et par conséquent éligible à ce financement ;

 -      le 26 novembre 2013   la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), a adressé une requête à la Banque, pour le financement du projet d’appui au GIE-SCEVN;

 -      le 03 octobre 2014, la Banque a effectué une descente sur le site de GIE-SCEVN à Brazzaville en vue de l’évaluation dudit projet ;

 -      le 12 décembre 2014, le  Conseil d’Administration de la BDEAC  approuve la mise en place d’une subvention en faveur du GIE-SCEVN pour un montant de quatre milliards cinq cent millions (4 500 000 000) FCFA.

Avec la signature de cet accord, le processus vient de franchir aujourd’hui une étape essentielle ; celle qui va permettre, la mise à disposition effective des fonds de la subvention au GIE-SCEVN.

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

Cette subvention arrive pour ainsi dire, à point nommé pour redynamiser le GIE-SCEVN. Les investissements qui seront réalisés vont lui permettre d’accroître ses capacités et d’améliorer ses performances. A terme, le GIE-SCEVN pourra réaliser dans de bonnes conditions sa mission principale qui consiste à améliorer les conditions de navigabilité du réseau fluvial entre la République du Congo et la République Centrafricaine.

Mesdames et Messieurs,

Ce faisant, l’intervention de la BDEAC en faveur du GIE–SCEVN est en parfaite adéquation avec sa politique opérationnelle dont l’un des axes  prioritaires est le financement des infrastructures et l’appui aux investissements d’intégration régionale.

Monsieur le Coordonnateur,

J’imagine à quel point de votre côté, vous vous êtes investis dans ce projet, que vous considérez à juste titre comme facteur de contribution significative au désenclavement de deux Etats de la zone CEMAC. La Banque sait compter sur les efforts que vous déployez au quotidien pour mener le projet « à bon port ».

C’est l’occasion pour moi de souligner et de réaffirmer la volonté de la BDEAC à bâtir avec le GIE-SCEVN un partenariat de qualité, solide et mutuellement fructueux.

Par cette subvention, la BDEAC répond non seulement à une demande importante des économies congolaise et centrafricaine, mais s’affirme également comme l’Institution pivot de financement du développement de ses Etats membres.

Monsieur le Directeur de l’AFD de Brazzaville,

Je voudrais saisir cette occasion pour vous dire combien la BDEAC est fière de la confiance que l’AFD lui témoigne. En effet, cette subvention constitue la neuvième imputation sur la première tranche de l’Aide Budgétaire Globale (ABG) française. Pour la BDEAC, l’ABG constitue désormais un levier important de son mécanisme de financement des projets car, elle permet d’octroyer des financements aux conditions les plus avantageuses, notamment à travers la bonification du taux d’intérêt.

Pour terminer, il ne me reste qu’à formuler le vœu que les ressources ainsi mises à la disposition du GIE-SCEVN soient bien utilisées pour renforcer et pérenniser ses capacités.  

Sur ce, je cède la parole à Monsieur le Coordonnateur du GIE-SCEVN à qui je souhaite réitérer l’appui et la collaboration de la BDEAC.

 

Je vous remercie de votre attention.