La Fermière

Published on 4/15/15 at 5:39 PM
Costs : 3216000000
Concours de la BDEAC (M XAF) : 0.0
Approval date : 9/20/12 5:00 PM
Confirm Date : 6/7/13 2:15 PM
Sector/Sub Sector :
  • Agro Industrie

Summary of the project

Le projet de création d’un complexe agropastoral à Mouyondzi (République du Congo) a été identifié le 29 novembre 2010 à travers une saisine directe de la société promotrice de ce projet « LA FERMIERE SARL ». Une société de droit Congolais au capital social de FCFA 300 millions. Cette créée le 02/11/2010, elle a pour objectif principal la valorisation de la production agricole et animale dans le Département de la BOUENZA au Congo et plus concrètement dans le district de MOUYONDZI, une localité située au centre du département, à 280 km de Brazzaville et à 300 km de Pointe-Noire. L’activité principale de la population est l’agriculture. Ce projet rentre dans le cadre de la mise en place d’un programme ambitieux de développement du district afin de capitaliser ses deux principaux atouts à savoir : (i) un environnement naturel favorable au développement de l’agriculture ; et (ii) une population jeune capable de se fédérer autour des actions de développement local intégré. Les investissements prévus dans le cadre du projet devraient permettre : ◾la mise en valeur de 500 hectares de terrain par an pour la culture du mais, le manioc, l’arachide, l’haricot, le soja, et le poids d’angole; ◾la mise en valeur de 500 hectares de terrain par an pour la culture du mais, le manioc, l’arachide, l’haricot, le soja, et le poids d’angole; ◾la construction d’une ferme avicole capable de produire 240.000 poulets de chair par an en bandes successives et l’élevage de 40.000 poules pondeuses en vue de produire 10.0100.000 œufs de table par an ; ◾l’installation d’une unité de fabrique de l’aliment de bétail destiné à la consommation dans la ferme avicole.

Description

Le projet comporte principalement trois composantes :

  • La production agricole:

Avecla mise en culture d’au moins cinq cent hectares (500 ha)/an dans les sites de production identifiés ou seront cultivés respectivement du maïs, du manioc, de l’ haricot sec, du soja, de l’Arachide et du Pois d’Angole.

  • La production avicole:

 

La composante avicole prévoit la mise en place d’un cheptel de 40 000 poules pondeuses pour la production d’œufs et de 240 000 poulets de chair sur une succession des bandes d’élevage.

 

Le site choisi et les bâtiments d’élevage à construire se feront dans le respect de l’environnement (ventilation, humidité, température, densité, lumière, hygiène, litière du sol) et seront équipés en matériel d’élevage (mangeoires, abreuvoirs, éleveuses, pondoirs, …).

 

  • La production de l’aliment de bétail:

L’unité de fabrication de l’aliment sera composé d’un pont bascule qui garantira le contrôle de pesée des intrants à la fabrique ; d’une fosse conique à vis qui acheminera les intrants au nettoyeur  pour être dépoussiéré afin d’atteindre un niveau optimal d’hygrométrie et par la suite stocké  dans les silos après leur passage au séchoir pour leur envoi postérieur au broyage.

Les intrants broyés seront envoyé au mélangeur horizontal afin d’intégrer le Complément Minéral Vitaminé (CMV) pour avoir ensuite un aliment complet et homogène qui sera mise dans les sacs prêt à l’emploi.

 

News

Photogallery

Attachments