Stratégies de la BDEAC pour le secteur Energétique

Publié le 09/04/15 à 10:51

Le taux d’accès à l’énergie dans les zones rurales en Afrique centrale se situe en dessous de 3%. Par ailleurs, les échanges transfrontaliers en matière d’énergie sont inexistants, malgré l’existence d’un potentiel réel.

La Banque soutiendra les échanges énergétiques transfrontaliers, ainsi que l’électrification rurale, notamment dans les zones mitoyennes des sites de production et celles traversées par des lignes de transport.

Le Programme Pilote d’Electrification Transfrontalière (PPET) de 12 projets transfrontaliers, promu par le Pool Energétique de l’Afrique Centrale (PEAC), augure des possibilités d’intégration en matière de production et de distribution de l’électricité.

En outre, la Banque marquera sa présence dans le développement des aménagements hydro-électriques nécessaires à l’augmentation de l’offre énergétique des pays disposant d’un fort potentiel et des sites susceptibles de contribuer à l’échange intra régional. Le financement en BOT de l’aménagement hydro-électrique de Memve’élé et celui de Boali en cours de préparation seront poursuivis et complétés par d’autres projets ayant reçu le label d’intégration régionale au sein du PEAC.