Réunion du comité d’inscription des projets de l’Aide Budgétaire Globale (ABG)

Publié le 23/02/15 à 17:23

La première réunion d’inscription des projets financés par l’ Aide Budgétaire Globale (ABG), s’est tenue le 06 novembre 2014, à Brazzaville au Siège de la BDEAC. Cette rencontre a réuni les représentants de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC), le Conseiller Economique de l’Ambassade de France au Congo, le Conseiller régional de la Coopération pour la CEMAC à l’ambassade de France en RCA, et le Directeur de l’Agence Française de Développement (AFD) au Congo.

thumbnail

 Cette réunion visait un double objectif :

  • La présentation par la Commission CEMAC de la liste des projets  éligibles au financement  ABG et leur validation par le Comité  d’identification ;
  • La programmation financière  des projets sélectionnés.

A l’issue d’un examen détaillé, les projets communautaires et ceux émanant des Etats ont été classés en plusieurs catégories :

  • Projets bien documentés susceptibles de passer au Conseil d’Administration de la BDEAC à court terme (2014- 2015) ;
  • Projets dont les études de faisabilité sont disponibles et dont la mise en œuvre est imminente ;
  • Projets dont les études de faisabilité sont en cours ou à produire, et pour lesquels la transmission à la BDEAC pour instruction est attendue ;
  • Projets dont les termes de référence des études sont en cours ou à produire.

Le Comité d’identification a ensuite défini les critères auxquels les projets éligibles au financement ABG  doivent désormais  obéir, comme suit :

  • Transmission du dossier de demande au moins 15 jours avant  la tenue du Comité d’identification, accompagné d’une requête émanant des Etats de la CEMAC, de la CEMAC ou de la BDEAC ;
  • Pour le financement  des études : transmission  de l’étude de faisabilité du projet ;
  • Synthèse de la présentation de l’opération : finalité, principaux objectifs, effets attendus (en 10 lignes au maximum) ;
  • Justification de la demande à bénéficier de l’ABG ;
  • Montant demandé sur financement ABG ;
  • Existence d’un cofinancement ;
  • Calendrier prévisionnel d’instruction et de réalisation du prêt ;
  • Respect des procédures prédéfinies au sein du Comité par les Etats membres.

En conclusion, le Président de séance a demandé aux instances de décision de procéder à la mise en place de la quatrième convention ABG, afin d’absorber les projets qui sont en attente de financement.