Intégration Sous régionale : la BDEAC octroie près de 100 milliards de FCFA à la République du Congo pour la construction du corridor multimodal Brazzaville-Bangui-N’Djamena

Publié le 13/12/21 à 09:45

Le Président de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC), Monsieur Fortunato-OFA MBO NCHAMA, et le Ministre des Finances et du Budget de la République du Congo, Monsieur Roger Rigobert ANDELY, ont procédé le 10 décembre 2021, à la signature d’un Accord de prêt d’un montant de 99 milliards 670 millions de FCFA pour le financement de la première phase du projet d’aménagement du corridor multimodal Brazzaville-Bangui-N’Djamena.

thumbnail

Aux termes des dispositions de cet Accord, la BDEAC fournit à l’Etat congolais les ressources nécessaires à la construction de la première phase d’un linéaire de 1.310 km de route qui reliera directement trois pays de la CEMAC : le Congo, le Tchad et la Centrafrique.  

Les travaux qui seront réalisés dans le cadre de cette première phase, concernent : (i) le bitumage de la section Ouesso-Pokola longue de 50 km, (ii) la construction du pont de la Sangha, (iii) la réalisation de l’ensemble des ouvrages de franchissement sur le prolongement de la route entre Pokola et Bétou, (iv) le bitumage de la section Gouga –Mbaïki, (v) et le traitement des points critiques de Mbaïki à Bangui.

La zone d’influence du projet s’étend sur toutes les populations vivant dans les cinq districts traversés par cette route : Ouesso, Mokeko, Dongou, Enyellé et Bétou.  Les retombées économiques de ce projet sont considérables. On peut citer entre autres : la réduction des coûts de transport et des délais de trajets induits, le développement des activités commerciales, l’amélioration de ressources financières des communes concernées et du pays en général, la facilité d’accès aux services médicaux, sociaux et administratifs et le développement des échanges commerciaux internationaux.

Ce projet se justifie également par le positionnement stratégique de cet axe qui, outre le désenclavement de trois pays, offre également à deux d’entre eux - le Tchad et la RCA - une alternative d’accès à l’océan Atlantique. Par ailleurs, ce deuxième financement issu des onze projets prioritaires du Programme Economique Regional (PER) octroyé à l’Etat congolais, par son caractère intégrateur s’inscrit parfaitement dans les missions de la Banque. En matérialisant ainsi l’intérêt manifesté pour la réalisation de ce projet lors de la table ronde des bailleurs de fonds, organisée à Paris en novembre 2020, la BDEAC réaffirme le rôle majeur qu’elle joue dans le développement des infrastructures de la Sous –région.

Ce nouveau financement porte le volume global des engagements de la BDEAC en faveur du Congo à 398 milliards de FCFA.

_______________

Cellule Communication & Marketing BDEAC/ Siège Brazzaville  - site web : www.bdeac.org email : bdeac@bdeac.org Tél : + 242 04 426 83 00