Education : la BDEAC octroie un financement de FCFA 1,2 milliards pour la construction d’un Complexe scolaire en Guinée Equatoriale

Published on 9/5/21 at 11:51 AM

Ce jeudi 02 septembre 2021, la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC), la Banco Nacional de Guinea Ecuatorial (BANGE) et la Société ESCUELA LA AMISTAD ont procédé à la signature d’un accord de financement pour la construction d’un Complexe scolaire dénommé ESCUELA LA AMISTAD en République de Guinée Equatoriale. La cérémonie de signature s’est déroulée à Malabo, entre Monsieur Fortunato-OFA MBO NCHAMA, Président de la BDEAC, le Directeur Général Adjoint Représentant Monsieur Manuel OSA NSUE NSUA, Directeur Général de BANGE et Madame Paulina ANGUE ELA MBA, Gérante de la Société ESCUELA LA AMISTAD. Cette cérémonie a été rehaussée par la présence de Son Excellence Monsieur Siméon OYONO ESONO ANGUE, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération de la République de Guinée Equatoriale.

thumbnail

A travers cet accord de financement d’un montant de Un Milliard deux cents millions de francs CFA (FCFA 1 200 000 000), la BDEAC contribue ainsi au développement du capital humain qui est un facteur déterminant dans le processus de l’émergence de la Guinée Equatoriale. Concrètement, sa mise en œuvre vise spécifiquement à construire un complexe scolaire pour contribuer à créer un lieu favorisant l’épanouissement académique et professionnel de la jeunesse à Malabo. Le site du projet est situé à Malabo, plus précisément dans la zone résidentielle dénommée « Buena Esperanza 1 » au quartier San Juan, Hacienda Natividad. Parmi les composantes du projet qui sera réalisé, il y a entre autres (i) la Construction d’un bâtiment scolaire devant abriter le complexe scolaire et (i) et la Construction de la résidence des enseignants.

Au regard des études de faisabilité réalisées, le projet va générer de nombreux avantages socio-économiques : (i) la formation de 1.170 élèves par an, pour les cycles préscolaire, primaire et secondaire ; (ii) la contribution à l’amélioration de la qualité de l’offre de formation à Malabo ; (iii) la réduction du déficit d’infrastructures éducatives et de personnel enseignant de qualité ; (iv) l’accès des enfants de la classe moyenne à une formation de qualité à des coûts compétitifs ; (v) la réduction de la facture scolaire de la classe moyenne en offrant des possibilités d’apprentissage sur place, avec une qualité comparable aux offres extérieures ; (vi) la création des emplois durant les phases des travaux et de mise en œuvre du projet, etc. Par ailleurs, relevons que les bénéficiaires directs du projet représentent environ 20% de la population de Malabo et constitués des enfants et des jeunes.

Ce financement de la BDEAC, qui s’ajoute aux projets du genre déjà réalisés dans d’autres pays de la CEMAC, participe ainsi à l’amélioration du capital humain de la sous-région en général en inscrivant l’éducation dans les objectifs prioritaires de ses interventions.

Le projet est en adéquation avec le Programme Economique Régional de la CEMAC dont l’axe n°4 porte sur le renforcement du capital humain et de l’offre de formation de la sous-région à l’horizon 2025. Il est également en cohérence avec l’ambition de la Banque d’être l’Institution de référence en matière de financement des investissements privés en zone CEMAC et acteur majeur dans la lutte contre la pauvreté, par le financement du développement à la base.

Dans son allocution, Monsieur Fortunato-OFA MBO NCHAMA a souligné la nécessité de financer la réalisation des infrastructures éducatives de qualité pour permettre à la jeunesse d’accéder aux compétences utiles pour leur épanouissement et pour le développement de la société.

 

_______________
Cellule Communication & Marketing BDEAC/ Siège Brazzaville - site web : www.bdeac.org email : bdeac@bdeac.org Tél : + 242 04 426 83 00