Projet de construction du Complexe laitier de Mandalia

Publié le 15/06/21 à 10:07
Coûts (M XAF) : 42
Concours de la BDEAC (M XAF) : 20.0
Date d’approbation : 19/12/12 09:00
Date de confirmation : 13/05/13 09:00
Secteur/Sous-secteur :
  • Agro Industrie

Résumé

Le projet consiste en la construction à Mandalia, d’un complexe laitier et de trois (3) fermes multifonctionnelles, dans quatre (4) sites distincts en République du Tchad (Mandalia, Mara, Tilo, Miandoum), avec une capacité de production journalière de 65 000 litres de lait par jour. Ces différentes unités de production fourniront, en plus des produits laitiers, des œufs, du poulet de chair, des légumes, des céréales et des fruits, à toute la population tchadienne. Sur le plan sectoriel, le projet permettra de répondre à une demande sans cesse croissante de produits laitiers.

Description

Les objectifs spécifiques du projet sont de:

  • répondre à la demande sans cesse croissante de produits laitiers;
  • contribuer à la sécurité alimentaire du pays, en produits laitiers et lutter contre la malnutrition au Tchad;
  • contribuer à atténuer  l’importation des produits laitiers au Tchad.

L'infrastructure comporte une ferme composée de 150 hectares de champs de fourrages, d’un centre d’alimentation des vaches et d’une usine de transformation de lait. Le complexe industriel laitier comprend sept centres de collecte, installés autour de Mandalia. Il est implanté sur une superficie de 500 hectares. Un vaste espace où poussent des jeunes plants a été aménagé. Le site comprend également un enclos des vaches, des étables en construction dont deux d’entre elles sont destinées aux vaches et une autre aux veaux, et un système d’irrigation des champs de fourrages équipé d’une station de pompage et d’un pivot.

Sur le plan socio-économique, lors de la phase d’implantation, il est prévu le recours à la sous-traitance pour certains travaux (aménagement des sites, clôture, le forage, etc.) qui absorberont  des centaines d’individus. La phase d’exploitation demandera le déploiement de 70 personnes sur les quatre (4) sites. Quant aux emplois indirects, plusieurs activités vont se développer autour du projet et permettront l’emploi des centaines de personnes (commercialisation des produits, transport, microfinance, etc.).

Sur le plan environnemental, la mise en œuvre du projet est accompagnée de toutes les mesures prévues par la loi et les normes généralement admises dans l’exploitation des unités industrielles similaires. Il s’agit notamment, de la protection de l’environnement, du paysage, de la faune, de la flore et de la gestion de toutes les externalités du projet (déchets solides, liquides, gazeux).

 

Actualités

Photothèque

Pièces jointes