Etude d'éxecution du projet de réhabilitation et de bitumage de la RN2

Publié le 04/06/21 à 16:05
Coûts (M XAF) : 16,8
Concours de la BDEAC (M XAF) : 16.8
Date d’approbation : 10/07/20 09:00
Date de confirmation : 14/08/20 09:00

Résumé

L’étude consiste à déterminer les meilleures conditions de faisabilité technique, économique, financière, sociale, environnementale et institutionnelle pour la réalisation du programme de réhabilitation, d’élargissement et de renforcement de la RN2. L’étude vise également à produire l’ensemble des documents nécessaires à la mobilisation du partenaire privé dans le cadre du partenariat envisagé par l’Etat.

Description

Les études à réaliser comprendront:

  • La faisabilité institutionnelle et organisationnelle : une revue des textes régissant le secteur routier sera établie par le Consultant, en particulier sur les autorisations qu’il conviendra d’obtenir auprès du Gouvernement pour engager le projet. Des préconisations seront également faites sur le cadre de l’exécution du projet et son suivi-évaluation 
  • La faisabilité technique qui consistera à examiner la pertinence des travaux, le dimensionnement des ouvrages et des équipements, la détermination des charges admissibles et le type de trafic correspondant, ainsi que la programmation des travaux à réaliser. Le consultant établira un plan topographique précis à une échelle adéquate couvrant l’ensemble du projet, qui permettra de localiser chaque composante, ainsi qu’un rapport géotechnique des sols supports des ouvrages
  • La faisabilité socio-économique qui permettra de faire un diagnostic économique de la situation actuelle, identifier et analyser les coûts et charges liés à la mise en œuvre du projet, identifier et évaluer les flux de transport et financiers futurs et évaluer et analyser la rentabilité économique et financière de la réalisation du programme ;
  • L’étude d’impact environnemental et social : le consultant s’attachera à analyser les impacts du projet sur l’environnement, en particulier sur le milieu humain. Cette partie sera étayée en fonction de la sensibilité environnementale du site et des aménagements futures prévus et débouchera sur un plan de gestion environnementale et sociale. Un inventaire des déplacements des personnes et des biens sera établi par le consultant qui devra, pour cette tâche, se mettre en relation avec les différents acteurs locaux concernés (maires, préfets et sous-préfets). A chaque type de contraintes, des mesures générales d’accompagnement devront être proposées et chiffrées ;
  • L’étude financière qui, sur la base des trafics actuels et futurs, ainsi que de la structuration desdits trafics, évaluera les flux financiers pouvant être dégagés dans le cadre d’une mise en concession de cette route, conformément à la politique actuelle du Gouvernement qui consiste à concéder la gestion des routes nationales à des partenaires privés.
  • L’étude juridique qui proposera au Gouvernement, le cadre contractuel approprié pour une réalisation des travaux en partenariat public-privé.

Actualités

Photothèque

Pièces jointes