Projet de construction d'un nouveau terminal à passagers à l'aéroport de Bata

Published on 6/3/21 at 12:39 PM
Costs : 110,4
Concours de la BDEAC (M XAF) : 80.0
Approval date : 4/19/19 9:00 AM
Confirm Date : 5/4/19 9:00 AM
Sector/Sub Sector :
  • Aeroportuaires
  • Infrastructures

Summary of the project

Le projet porte sur la construction du nouveau terminal à passagers à l’aéroport de Bata. Il est promu par le Gouvernement qui en fait une priorité dans le cadre de sa politique d’aménagement du territoire et de réorganisation de son transport aérien.

La mise en œuvre de ce projet, qui vise à créer à Bata un deuxième grand pôle de développement de l’activité aéroportuaire dans le pays, pourrait grandement tirer profit du contexte actuel de lancement d’un espace aérien unique africain.

Avec son apport dans le désenclavement territorial, la création d’emplois et l’essor du commerce, le transport aérien est actuellement au cœur des enjeux de développement local et international. Cependant, la Guinée Equatoriale reste relativement en marge du trafic aérien mondial : les trajets coûtent cher et les vols vers les autres destinations africaines sont restreints.

Le projet s’insère bien dans la politique du Gouvernement qui consiste à développer des infrastructures de transport indispensables à l’essor d’une économie progressivement diversifiée et répartie de façon optimale sur l’ensemble du territoire. Il est également aligné avec les objectifs stratégiques de la Banque sur la période 2017-2022.

L’objectif sectoriel du projet est d’augmenter la capacité d’accueil de l’aérogare de Bata et d’améliorer le niveau de service offert aux usagers. Plus spécifiquement, le projet vise à : (i) accroître la capacité d’accueil de l’aérogare de Bata à 1.000.000 passagers/an à l’horizon 2022 ; (ii) fournir des infrastructures au sol permettant le traitement des aéronefs gros porteurs type A380 et B747 ; et (iii) réduire les temps d’attente des passagers (enregistrement, formalités d’immigration, retrait des bagages).

Description

L’aéroport de Bata est situé à environ 5,6 km du centre de la ville, en bordure de la côte atlantique. Le nouveau terminal à passagers et les infrastructures connexes y seront érigés sur un terrain de 72.683 m². Le nouveau terminal sera construit sur le site actuel de de l’aéroport international de Bata, deuxième ville du pays, qui est la principale porte du pays sur le continent. En effet, à partir de cette ville, on peut atteindre les frontières gabonaises et camerounaises en moins de 3 heures par la route.

Le bâtiment de l’aérogare est d’une surface utile de 43.578 m², se développant sur 279 m de long, 84 m de large, pour une hauteur de 22 m. La structure porteuse est mixte acier/béton, tandis que la charpente est un ensemble réticulé en acier. La conception architecturale a été faite de telle sorte que les espaces accueillant les usagers soient dégagés. Sur le plan altimétrique, les espaces du bâtiment sont répartis sur 3 niveaux, dont le rez-de-chaussée. S’agissant des aménagements intérieurs, il est prévu trois zones de retrait de bagages, avec des tapis roulants pour décongestionner les espaces, ainsi que 5 passerelles pour l’embarquement ou le débarquement des passagers. Cependant, les arrivées et départs seront situés sur deux niveaux différents, de façon à maintenir l’étanchéité entre les deux services.

Les salles d’embarquements ont été conçues pour recevoir environ 350 passagers au départ pour les vols nationaux et autant pour les vols internationaux. La zone d’enregistrement offrira 16 points d’accueil de passagers, fluidifiant ainsi l’accueil des usagers. Il est également prévu des espaces commerciaux pour les différents opérateurs économiques, ainsi que des espaces VIP. Les départs se feront à partir de 4 portes qui conduisent à 4 passerelles d’embarquement. La nouvelle aérogare prévoit enfin 5 postes de contrôle pour les services d’immigration pour les vols internationaux, contre 2 postes pour les vols intérieurs.

Sur le plan technique le nouveau terminal sera conforme aux normes IATA et internationales de qualité et de sécurité aéroportuaire. L’aérogare permettra de desservir tout type d’avion y compris l’A380, avec une capacité maximale annuelle de 1.000.000 passagers. Le terminal aura la capacité de traiter 780 passagers dans l’heure la plus contraignante.

De même, avec le développement des activités touristiques sur l’île de Corisco, Bata deviendra inévitablement une plateforme stratégique pour les visiteurs. Par ailleurs, le parachèvement futur de la transformation de la ville de Djobloho, dans le centre du pays, impactera également la ville de Bata, dans la mesure elle constitue un passage obligé.

Enfin, avec la construction d’une infrastructure aéroportuaire moderne à Bata, le Gouvernement prévoit de modifier radicalement l’organisation du transport aérien dans le pays. Il est ainsi retenu que Bata devienne effectivement la deuxième plateforme aéroportuaire internationale. Dans ce sens, les vols sur les grandes lignes internationales seront opérés directement au départ de Bata, en alternance avec Malabo. Cette nouvelle organisation aura des impacts positifs aussi bien pour les activités de l’aérogare que pour toute l’activité économique de la ville de Bata et même de toute la partie continentale du pays.

Sur le plan économique, le nouveau terminal à passagers de l’aéroport international de Bata bénéficie d’un positionnement stratégique qui offrira de nombreuses opportunités socioéconomiques à la zone d’influence du projet.

News

Photogallery

Attachments