La BDEAC en première ligne de la table ronde des bailleurs de fonds pour le financement des 11 projets intégrateurs prioritaires du Programme Economique Régional (PER) de la CEMAC

Published on 11/16/20 at 10:35 AM

Dans le cadre de la mise en œuvre des plus hautes instructions des Chefs d’Etats de la CEMAC relatives au Programme Economique Régional (PER), une table ronde des bailleurs de fonds pour le financement des 11 projets intégrateurs prioritaires du dit programme se tient à Paris (France) ces 16 et 17 novembre 2020. Elle est placée sous la très haute autorité de Son Excellence Denis SASSOU NGUESSO, Président de la République du Congo, Président dédié du Programme des Réformes Economiques et Financières de la CEMAC (PREF-CEMAC).

thumbnail

Participent activement à cette rencontre, une forte délégation de la BDEAC conduite par son Président, M. Fortunato OFA MBO NCHAMA, et d’autres bailleurs de fonds. La cérémonie d’ouverture qui se déroule ce jour est marquée par une allocution très attendue du Président de la BDEAC, Institution qui a reçu mandat de mobiliser la communauté des bailleurs de fonds pour le financement de cet important programme ; celui-ci s’articule autour des quatre axes suivants :

Axe n°1 : Facilitation du transport et des échanges

-       Construction d’un pont sur le fleuve Ntem et facilitation du transport, et de la sécurité routière sur la route transnationale Kribi-Campo-Bata    reliant le Cameroun et la Guinée Équatoriale.

-       Construction de la voie express Lolabé-Campo (40 km) entre le Cameroun et la Guinée Equatoriale.

-       Construction des tronçons manquants (179 km) de la route Ndendé-Dolisie du corridor Libreville-Brazzaville.

-       Construction de la route Kogo-Akurenam (230 km) pour relier le Sud-Est de la Guinée Equatoriale au Gabon.

-       Corridor Brazzaville-Ouesso-Bangui-Ndjamena (Congo-Centrafrique-Tchad).

Axe n°2 : Production et interconnexion des réseaux électriques et de communications

-       Aménagement hydroélectrique de Chollet et des lignes électriques (Cameroun-Congo-Gabon-Centrafrique).

-       Interconnexion des réseaux électriques Cameroun-Tchad.

-       Interconnexion du Cameroun avec les pays de la CEMAC par la fibre optique.

Axe n°3 : Marché commun et diversification économique

-       Construction du port sec de Beloko (Corridor Douala-Bangui).

-       Construction du port sec de Dolisie (Corridor Gabon-Congo).

Axe n°4 : Capital humain

-       Université inter-Etats Cameroun-Congo.

Ces projets sont en parfaite synergie avec les plans de développement nationaux des pays de la CEMAC pour relever efficacement les principaux défis du développement durable. Leur réalisation à l’horizon 2025 devrait accélérer durablement l’intégration physique et commerciale de la Sous-Région.

Aussi, cette table ronde vise-t-elle à rechercher auprès des partenaires bilatéraux et multilatéraux traditionnels et émergents, publics et privés, des ressources financières pour couvrir le besoin de financement des projets. L’enveloppe financière nécessaire au financement des projets intégrateurs est estimée à 4.074,64 millions d’euros. Sur ce montant 709,92 millions d’euros, soit 17,4% du coût total, ont été mobilisés. La Communauté sollicite auprès des Partenaires Techniques et Financiers un montant de 3.364,72 millions d’euros pour couvrir le gap de financement.

Gageons que les résultats de cette table ronde permettront effectivement à la CEMAC d’atteindre ses objectifs d’étape en matière d’intégration.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_______________

Cellule Communication & Marketing BDEAC/ Siège Brazzaville  - site web : www.bdeac.org email : bdeac@bdeac.org Tél : + 242 04 426 83 00