La BDEAC participe au forum en ligne des Ministres en charge du développement social des pays de l’Afrique Centrale

Publié le 02/10/20 à 15:20

Le Programme intergouvernemental pour la Gestion des transformations sociales (MOST) de l’UNESCO, créé en 1994, a vocation d’apporter un soutien aux États membres de l’Organisation dans l’amélioration des processus de prise de décisions, à travers une interface renforcée entre la recherche, notamment en sciences sociales, et les politiques publiques. Dans le cadre de la mise en œuvre dudit programme, l’UNESCO encourage, depuis 2001, l’organisation régulière de forums ministériels, dans différentes régions du monde.

thumbnail

Pour ce qui concerne la région Afrique centrale, le premier forum ministériel MOST s’est tenu, du 24 au 26 octobre 2016, à Yaoundé (Cameroun), et avait pour thème, « Insécurité et migration en Afrique centrale : impact sur les femmes et les jeunes ». Le 30 septembre 2020, le Gabon a organisé en ligne conjointement avec l’UNESCO et la CEEAC  la deuxième édition de ce forum regroupant les Ministres en charge du développement social des pays de l’Afrique Centrale sur le thème : «  le défi de la pauvreté en Afrique centrale : quel impact de la pandémie de la Covid-19 et quelles stratégies ? »

La BDEAC aux côtés des autres invités, a profité de cette tribune pour décliner toutes les actions qu’elle a déployées  afin d’apporter son aide aux populations de son espace dans la lutte contre cette pandémie.

En effet, depuis le déclenchement de cette pandémie, la Banque a saisi toutes les opportunités à même de soutenir les couches sociales les plus vulnérables. Dans son allocution de circonstance, M. Marcel ONDELE, Vice-Président de la BDEAC, a indiqué qu’en plus de la mise en œuvre des différentes mesures ayant permis de freiner l’évolution de la pandémie dans la zone CEMAC, la Banque a mobilisé une enveloppe globale d’un montant de 93 milliards de FCFA, destinée au financement des projets publics portant sur la lutte contre la COVID-19 et le renforcement des systèmes sanitaires nationaux. A travers ce financement, la BDEAC aide activement ses Etats membres à endiguer les effets dévastateurs de la COVID19 sur ses économies  déjà fragilisées par différents chocs externes.

Par ailleurs, afin de renverser la vapeur, et contrer définitivement les effets dévastateurs de ces chocs, la  BDEAC explore déjà les différents moyens qui lui permettront de sécuriser durablement ses populations. Les investissements dans les domaines de l’eau  et l’assainissement. sont désormais prioritaires.

 

 

 

 

 

 

 

_____________

Service Communication & Marketing BDEAC/ Siège Brazzaville  - site web : www.bdeac.org email : bdeac@bdeac.org Tél : + 242 04 426 83 00