Infrastructures: Inauguration du Port mineralier d'Owendo

Published on 8/18/16 at 9:43 AM

Financement BDEAC de 33 milliards de FCFA

thumbnail

La Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC), représentée par son Président, Monsieur Mahamat Abbas TOLLI, a pris part à la cérémonie d’inauguration officielle du port minéralier d’Owendo le mercredi 10 août 2016.

La cérémonie, présidée par le Chef de l’Etat Gabonais, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, a  enregistré la participation de nombreux hôtes officiels, dont celle des principaux bailleurs de fonds du projet. 

Le Projet d’Aménagement du Port Minéralier d’Owendo, porté par la Société Gabon Special Economic Zone Mineral Port (GSEZ Mineral Port S.A), a pour sa mise en œuvre, bénéficié d’un financement conjoint de BGFI GABON et de la BDEAC.

Le prêt de la BDEAC, d’un montant de 33 milliards de FCFA, avait été approuvé au cours de la dernière séance du Conseil d’Administration de l’année 2015, et la convention de prêt avait quant à elle été signée dans la capitale gabonaise le 08 janvier 2016.

Le Projet d’aménagement du Port minéralier d’Owendo a été porté par la Société Gabon Special Economic Zone Mineral Port (GSEZ Mineral Port S.A), avec le financement d’un pool bancaire composé de BGFIBank et de la BDEAC. La participation de la BDEAC pour un montant de 33 milliards de FCFA avait été approuvée au cours de la dernière séance du Conseil d’Administration de l’année 2015, alors que la convention de prêt avait été signée dans la capitale gabonaise le 08 janvier 2016.

L’aménagement de ce nouveau terminal portuaire permettra de booster l’exportation des minerais issus des régions intérieures du Gabon. Ce projet s’inscrit dans la droite ligne de la politique de la BDEAC d’accompagner les Etats de la CEMAC dans la mise en œuvre de projets structurants et de nature à favoriser la diversification des économies de la sous-région.  Dans son mot de circonstance, le Président de la BDEAC n’a donc pas manqué de souligner que « le devoir de soutenir la diversification en Zone CEMAC impose à la BDEAC, Institution sous régionale de référence en matière de financement du développement, de ne ménager aucun effort lorsqu’il s’agit d’appuyer un projet viable, susceptible de contribuer à la croissance économique de façon durable.»