CEREMONIE D’INAUGURATION DU PORT MINERALIER D’OWENDO

Published on 8/12/16 at 10:14 AM

Allocution du Président de la BDEAC Libreville, le 10 août 2016

Excellence Monsieur le Président de la République du Gabon ;

Excellence Monsieur le Premier Ministre ;

Messieurs et Mesdames les Membres du Gouvernement,

Excellences Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des Organisations Internationales ;

Monsieur le Directeur Général d’Olam Gabon ;

Monsieur le Président Directeur Général du Groupe BGFI-Bank ;

Mesdames et Messieurs ;

Distingués invités, en vos rangs et qualités respectifs ;

 

Je suis très honoré de prendre part, au nom de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale, à la présente cérémonie d’inauguration du nouveau port minéralier d’OWENDO, après d’importants travaux d’aménagement.

Il y’a encore quelques mois, sur les ondes d’une chaîne panafricaine, j’ai suivi avec intérêt l’interview de Son Excellence Monsieur le Président de la République Ali Bongo Ondimba, alors qu’il visitait le chantier de ce joyau.

Il y indiquait sa fierté de voir le Gabon bientôt doté d’une infrastructure moderne, susceptible de booster l’exportation minière du pays, particulièrement celle de manganèse, classé premier producteur mondial. Cette inauguration me donne ainsi, l’occasion solennelle de féliciter le  Président Ali BONGO pour sa clairvoyance économique et sa détermination à moderniser tout le processus lié à l’exploitation minière.

 

En effet, Monsieur le Président, le projet de société que vous portez, « l’avenir en confiance », a un axe, le 5ème me semble-t-il, que vous avez repris dans le plan stratégique « Gabon émergent 2025». Cet axe se rapporte à la diversification des sources de croissance et au développement durable. Mieux, dès l’entame de votre mandat, vous vous êtes fixé pour objectif de faire passer le  Gabon du statut d’« économie de rente » à celui d’«économie de transformation ». Suivant cet engagement, le Gabon a engagé de grands chantiers novateurs, notamment la mise en place de Zones économiques à régime privilégié comme celle de Nkok, ainsi que la réalisation des projets structurants comme celui qui nous réunit aujourd’hui.

 

S’agissant de ce projet d’aménagement d’un nouveau port minéralier à Owendo, je me dois de relever votre sens  d’engagement et l’efficacité de votre leadership puisque, juste 7 mois après notre réunion ici même à Libreville pour signer la convention de financement, nous nous retrouvons aujourd’hui ce 10 août pour inaugurer ce chantier.

 

Excellence, Monsieur le Président de la République,

Mesdames et Messieurs,

Distingués invités,

 

L’inauguration de ce nouveau port est une source de joie et de fierté légitime pour les gabonais, et au-delà, pour la population de la CEMAC. Je me dois à cette occasion aussi de féliciter la détermination de tous les intervenants qui ont rendu possible la bonne fin de ce projet.

 

En effet, le devoir de soutenir la diversification en Zone CEMAC impose à la BDEAC, Institution sous régionale de référence en matière de financement du développement, de ne ménager aucun effort lorsqu’il s’agit d’appuyer financièrement un projet viable, susceptible de contribuer à la croissance économique de façon durable.

 

L’ouvrage que nous inaugurons ce jour constitue une véritable vitrine du Gabon moderne et émergent, avec une plateforme multimodale dont les caractéristiques comprennent entre autres deux grands quais de 600 mètres chacun, une aire de 18 000 mètres carrés pour stocker le manganèse brut, ainsi qu’une connexion au Transgabonais.  Il devrait permettre d’atténuer les contraintes liées à la vétusté du premier port, accroître la compétitivité des produits miniers du Gabon, et marquer un nouveau tournant dans le processus d’industrialisation de la filière minière inscrit dans le Programme Economique du Gouvernement. C’est pourquoi la BDEAC est fière d’avoir contribué à hauteur de 33 milliards de FCFA à la réalisation de cet ouvrage.

 

Monsieur le Directeur Général d’Olam Gabon, ce bel ouvrage est à mettre à l’actif de vos nombreux investissements au Gabon. Il témoigne de la confiance que vous portez dans le potentiel économique du Gabon et plus particulièrement dans celui de l’Afrique Centrale. Je formule le vœu que Olam étende son intervention dans toute la sous-région. J’espère que votre exemple convaincra les investisseurs étrangers encore hésitants à miser sur notre sous-région, dont les potentialités sont énormes.

 

Je voudrais également remercier M. Henri Claude OYIMA, pour le rôle que la BGFI-Bank, notre principal partenaire au Gabon, a joué pour l’aboutissement de ce projet, mais surtout pour sa participation au développement économique de ce pays et de la région Afrique Centrale.

 

Excellence, Monsieur le Président de la République,

Mesdames, Messieurs,

Distingués invités,

 

La présente cérémonie est un accomplissement  d’un des volets importants du projet de société du Chef de l’Etat, structuré autour des axes bien précis et reposant sur un environnement propice au développement du secteur privé. Le Classement de Doing Business est une preuve irréfutable, s’il en était encore besoin. Sur cette base, la BDEAC est disposée à accompagner le Gabon dans d’autres projets d’envergure, eu égard à la qualité du climat d’affaires, du cadre économique général et à la sérénité de l’environnement.  

 

Je vous remercie de votre aimable attention.