M.

Published on 2/18/15 at 7:42 PM

Monsieur le Représentant du Secrétaire Général de l’Association des Institutions Africaines de Financement du Développement (AIAFD) ; Mesdames et Messieurs les Experts ;Honorables invités ; Mesdames et Messieurs;

C’est un honneur pour la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC), et un plaisir personnel d’abriter ici à Brazzaville, les travaux de l’atelier de formation ayant pour thème « l’Approche Bancaire dans la Restructuration et la Réhabilitation des Projets de PME »dans les banques de développement et Institutions de financement en Afrique, organisé par l’Association des Institutions Africaines de Financement du Développement (AIAFD).

Aussi voudrais-je souhaiter aux délégations venues d l’extérieur du Congo, une très cordiale bienvenue et un bon séjour à Brazzaville. Ces souhaits s’adressent particulièrement aux représentants de l’AIAFD dont le dynamisme et l’engagement en faveur de la spécificité du financement des projets de développement ne font plus aucun doute.

Monsieur le Représentant du Secrétaire général,

Le thème proposé est d’actualité et très pertinent dans la mesure où il aborde un sujet au cœur de nos préoccupations, à savoir le rôle essentiel que doivent jouer les Petites et Moyennes Entreprises et les Petites et Moyennes Industries dans le développement du secteur privé qui, à travers les emplois qu’il génère, contribue à l’amélioration du bien-être des populations et par conséquent au développement de nos Etats.

Ce secteur demeure toutefois confronté à de multiples difficultés parmi lesquelles :

La faiblesse des capacités des porteurs de projets en matière de formation et d’informations sur les questions liées à l’entreprenariat, la gestion des projets et le développement des activités ; l’insuffisance des structures d’accompagnement des promoteurs tels que les centres de développement d’affaires, les incubateurs et les pépinières d’entreprises ; les difficultés des promoteurs à lever les conditions suspensives une fois les financements accordés. Ces difficultés ont pour conséquence d’entraîner l’échec de certaines PME / PMI, les empêchant ainsi de jouer pleinement leur rôle.

Cet Atelier nous offre donc l’opportunité de nous pencher sérieusement sur ces contraintes en vue d’apporter des solutions concrètes, capables d’assurer la pérennité de ce secteur.

Distingués invités,

Je conçois le présent Atelier comme un début de réponses aux préoccupations ci-dessus exprimées et les travaux qui vont s’y dérouler une semaine durant, s’articuleront autour du partage des expériences, des témoignages et des cas pratiques.

Ces travaux doivent faciliter le dialogue entre les participants et aboutir à l’analyse profonde des causes de l’échec des projets des PME / PMI, ainsi qu’à l’acquisition des compétences nécessaires pour la restructuration et la réhabilitation des projets en difficultés qui trop souvent, dégradent nos portefeuilles de prêts.

Mesdames et Messieurs,

Cet Atelier de formation est aussi une passerelle entre les Institutions financières et les promoteurs des projets ; c’est un cercle de réflexion, d’information, de sensibilisation et de conscientisation notamment sur les bonnes pratiques des Institutions financières en ce qui concerne la restructuration et la réhabilitation des projets des PME/PMI. Toute chose qui s’inscrivent dans le sens des missions assignées à la BDEAC, à savoir contribuer à l’émergence d’un secteur privé viable et compétitif en Afrique en général et dans les pays de la CEMAC en particulier.

Telle est le sens de la mission première que les pères fondateurs ont donné à la BDEAC dès sa création en 1975 à savoir promouvoir le développement économique et social des pays membres par le financement des investissements nationaux, multinationaux et des projets d’intégration économiques.

Distingués participants,

Le programme des travaux qui m’a été communiqué est plutôt dense. Aussi, je vous exhorte à faire converger vos énergies afin d’apporter une contribution de qualité à la réflexion ainsi engagée.

Pour ma part, j’attends de cet Atelier :

Un diagnostic approfondi des causes de l’échec des PME / PMI, Une approche concrète sur la manière de restructurer et réhabiliter les PME/PMI, Une mise à la disposition des PME/PMI des outils d’accompagnement et de prévention des dysfonctionnements. Je souhaite pleins succès à ces travaux et déclare ouvert, l’Atelier de formation sur « l’Approche Bancaire dans la Restructuration et la Réhabilitation des Projets des PME /PMI dans les banques de développement et Institutions de financement en Afrique ».

Je vous remercie pour votre aimable attention.

thumbnail

Atelier de formation sur l’approche bancaire dans la restructuration et la réhabilitation des projets des PME (01- 05 décembre 2014)