RESUME SUR LA MISE EN ŒUVRE DES REFORMES A LA BDEAC

Publié le 20/02/15 à 12:58

En vu de la modernisation et de la mise aux normes de la Banque, la Direction a défini un programme de réformes, couvrant tous les compartiments du fonctionnement de l’Institution, allant de la gouvernance aux politiques de gestion des risques bancaires, en passant par la formalisation des processus et procédure et règles de gestion, le changement du référentiel comptable et de l’organisation de la gestion de la trésorerie, la réingénierie du cycle de projet, l’adoption et la mise en place d’une nouvelle stratégie de gestion des ressources humaines, etc… , le tout devant donner lieu à l’implémentation d’outils mis en place conformément à un schéma directeur informatique global.

 

L'Objectif global visé est d’arrimer le système de gestion de la Banque aux normes internationales, notamment en migrant sa comptabilité vers les normes IFRS/IAS, en adoptant les politiques de gestion des risques bancaires conformes aux principes édictés par le Comité de Bâle, ainsi que celles liées aux bonnes pratiques internationales en matière de gouvernance, de  sauvegarde environnementale et sociale ou à la lutte contre le blanchiment des capitaux et le terrorisme. Il a bénéficié des concours des partenaires tels que la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement, l’Agence Française de Développement, la Banque Européenne d’Investissement et la Banque Arabe pour le Développement  Economique en Afrique.

 Le programme des réformes est à présent entré dans sa phase finale. De nombreux outils informatiques, résultantes des travaux relatifs aux différents domaines métiers de la Banque, sont, pour certains déjà opérationnels (Courrier, Moyens de paiement, Risques et Comptabilité IFRS, Cycle de projet/financement, etc.) et, pour d’autres, en phase d’implémentation et d’intégration (Système d’information de gestion des Ressources Humaines, Système de communication et archivage). Ceux-là devraient être opérationnels au premier trimestre 2015. Quelques outils complémentaires relatifs au Progiciel Bancaire Intégré (PBI) et relevant du domaine de la gestion des moyens généraux sont en cours d’acquisition.

 L’impact de ces réformes, en plus de l’amélioration et la modernisation des conditions de travail du personnel, accroît sensiblement l’attractivité de l’Institution, et favorise la mobilisation des ressources intérieures et extérieures auprès des marchés financiers. Les capacités d’intervention de la Banque se voient ainsi renforcées, ainsi que son efficacité institutionnelle, de manière à lui permettre de mieux remplir ses missions statutaires./-