Stratégies de la BDEAC pour les infrastructures de télécommunications

Publié le 20/02/15 à 13:49

La mise en orbite très prochaine du satellite africain, après celui du Nigeria, entraînera une mutation dans les services de télécommunication au profit des populations et des opérateurs traditionnels. La Banque marquera une sélection accrue de ses engagements dans la branche de la téléphonie cellulaire, au regard du niveau de pénétration des nouvelles technologies de l’information et de la communication et de la réduction de la fracture numérique entre les zones urbaines et rurales.

En outre, la Banque privilégiera les programmes d’investissement engagés par les opérateurs inter pays, en encourageant des plans d’actions concertés et un système de régulation aptes à répartir équitablement les avant ages et les contraintes d’exploitation des réseaux.