Stratégie de la BDEAC pour les Insfrastructures

Publié le 25/05/18 à 11:32
thumbnail

Les efforts entrepris par les Etats membres de la CEMAC ainsi  que la participation de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale à cette ambition de développement, n’ont pas pu annihiler le problème d’insuffisance criarde des infrastructures aussi bien quantitativement que qualitativement. Cette vétusté inhibe également le potentiel économique des pays, empêchant ainsi une croissance économique durable.

A travers le nouveau Plan Stratégique 2017-2022, la Banque entend amplifier ses financements dans les infrastructures ayant une forte dimension régionale et sociale, essentielles à la production de la richesse et à l’amélioration des conditions de vie des populations. Il s’agit notamment des infrastructures de transport, télécommunication, énergie, eau et assainissement, ainsi que des équipements collectifs de santé et d’éducation.

Dans tous ces domaines, la Banque encouragera l’intervention des opérateurs ou développeurs privés, à la fois dans les programmes régionaux et dans les projets nationaux, afin de tirer le meilleur profit possibles des avantages des partenariats public/privé.