Préparation du projet

Publié le 19/01/15 à 11:39

L'étape de préparation....

thumbnail

Elle consiste à faire mûrir le projet qui a été jugé prometteur à la première étape. Ici, l’analyste de projet pré-évalue  le projet sur la base des informations et documents complémentaires fournis par le promoteur à la suite de l’instruction préliminaire et des échanges avec lui. Il produit ensuite un rapport de pré-évaluation. Ce rapport de pré-évaluation est transmis au Département en charge des Engagements et des risques Clientèle ainsi qu’à la Division des Affaires Juridiques et du Contentieux avec les autres documents du projet. Le Département en charge des Engagements et des risques Clientèle fait une synthèse de la cotation préliminaire du risque du projet, pendant que la JC examine les aspects juridiques et institutionnels du projet et du promoteur.

 

En clair, la Direction des Engagements et des Risques identifie les risques du projet et évalue les pertes potentielles que pourrait générer la réalisation de ces risques, ainsi que la probabilité de leur réalisation. Ces pertes sont calculées en combinant certains facteurs. En fonction du niveau de perte attendu, une note de risque est attribuée au prêt. Ensuite, cette note de synthèse de la cotation préliminaire du risque produite par le DGER et le rapport de pré-évaluation produit par  la DEF, sont soumis à l’examen d’un Comité de Direction qui se réunit au début de l’année en session de Programmation. Conformément à la politique et aux stratégies de financement de la Banque, ce Comité se prononce sur une possible participation de la Banque à la réalisation de l’ensemble des projets examinés. Les projets retenus en session de Programmation sont inscrits dans le programme des prêts de l’année et font par la suite l’objet d’études approfondies en vue d’une éventuelle participation de la Banque à leur  financement.