Projets et opérations

Publié le 19/01/15 à 12:01

L’orientation opérationnelle de la Banque, fortement inspirée du Programme Economique Régional (PER) et des plans nationaux de développement, résulte de sa vision de soutenir les efforts de développement économique et social des Etats membres. Au regard des besoins de plus en plus importants, la BDEAC à travers son Plan Stratégique 2017-2022 ambitionne d’augmenter de manière progressive, son volume d’intervention en faveur des secteurs public et privé et ce, dans une logique de développement durable.

thumbnail

Situation des engagements

Depuis la reprise des financements en 2003, les engagements pris par la Banque ont atteint, au 31 décembre 2020, un montant brut de FCFA 1 589 782millions, pour 171 opérations, sous forme de prêts directs ou de lignes de refinancement, de prises de participations, d’avances pour études, d’appuis institutionnels ou d’engagements par signature. Sur ce volume, 367 721 millions ont fait l’objet d’annulation, soit un niveau d’engagement net de FCFA 1 222 061 millions.

La situation des engagements de la Banque sur les 10 dernières années se présente de la manière suivante :

tableau-engagements2

 En termes de portefeuille, la Banque affiche au 31 décembre 2020, un volume de FCFA 463.322 millions, soit une augmentation de 17,71% par rapport à la situation au 31 décembre 2019, soit FCFA 393.626 millions. En ce qui concerne la qualité du portefeuille des prêts de la Banque, la tendance est en permanente amélioration. En effet, les prêts performants représentent 97,32% de l’encours net global au 31 décembre 2020. Cette performance est principalement due à la combinaison de quatre facteurs : les efforts de mobilisation de ressources qui permettent de tenir un bon niveau des décaissements, une stratégie agressive de recouvrement des créances en difficulté, la garantie de la qualité des dossiers à l’entrée  du portefeuille et des diligences rigoureuses tout au long de la phase des décaissements.