Présentation du Bureau de la Représentation Nationale de la BDEAC au Cameroun

Publié le 04/07/17 à 12:17

Le Représentation Nationale de la BDEAC en République du Cameroun a été créée le 05 avril 2009. Elle est basée à Yaoundé, la capitale politique et administrative du pays, précisément au 3ème étage de l’Immeuble Intek, situé au 1045, Rue de Narvick, au Centre-ville. Sous la responsabilité d’un Représentant Résident, l’effectif de la Représentation de la RCAM est composé de six (6) agents (dont le Représentant Résident).

Au 30 juin 2021, le portefeuille de la BDEAC au Cameroun est constitué de 42 opérations représentant un volume total d’engagements de FCFA 336.243 millions. Le secteur public représente 60,1% du portefeuille, soit FCFA 202.044 millions pour 11 opérations, contre 39,9% pour le secteur privé, soit FCFA 134.199 millions pour 31 opérations.

thumbnail

Parmi les projets du portefeuille de la Banque au Cameroun l’on peut citer :

 -        Projet de plan de riposte contre la Covid-19 au Cameroun dont l’objet est le renforcement des capacités de la chaîne sanitaire pour une riposte efficace et efficiente contre la pandémie. Il a pour objectifs de : (i) réduire les risques d’importation et de transmission communautaire du virus ; (ii) assurer une meilleure une prise en charge des patients par le renforcement des capacités opérationnelles des établissements de soins ; (iii) améliorer les capacités de l’offre biomédicale du pays ; (iv) atténuer l’impact de l’épidémie sur le système de santé ; (v) former le personnel de santé aux contraintes spécifiques liées à la lutte contre la pandémie ; et (vi) sensibiliser et éduquer la population sur la COVID-19. Le projet est en cours d’exécution. 

-        Projet d’aménagement et de bitumage de la route Mintom-Frontière Congo dont l’objet est la contribution à l’efficacité du sous-secteur des transports routiers pour soutenir le développement économique et social ainsi que l’intégration régionale. Il participe ainsi à la mise en œuvre du Plan Directeur Consensuel des Transports en Afrique Centrale (PDCT-AC) dont l’une des priorités est d’assurer, à brève échéance, des liaisons fiables et pérennes entre les capitales des différents Etats de la sous-région. Il a pour objectifs : (i) d’améliorer le niveau de service de la chaine logistique de transport sur l’axe routier Brazzaville-Yaoundé, (ii) de faire accroître les échanges commerciaux et d’améliorer les conditions de vie des populations de sa zone d’influence. Le projet est en cours d’achèvement. 

-        Route d’aménagement de la route Batchenga-Ntui-Yoko-Lena dont l’objet est le bitumage d’un linéaire de 248 km et la réalisation d’infrastructures socio-économiques  le long de la route. Il a pour objectifs (i)  de contribuer à l’extension et à la modernisation du réseau routier en vue de soutenir la diversification économique du Cameroun ; (ii) d’améliorer les conditions de transport et de circulation des biens et des personnes entre Batchenga, Ntui –Yoko et Lena, afin de permettre la mise en valeur et l'exploitation des potentialités du grand bassin agricole du Mbam-Sanaga ; et (ii) de renforcer la gouvernance du secteur des transports. Les travaux sont en cours. 

-        Projet d’aménagement et de bitumage de la route Kumba-Mamfé dont l’objet est l’aménagement de la route Kumba-Mamfé et la réalisation des infrastructures socio-économiques sur ce linéaire routier. Il a pour objectif de contribuer au désenclavement et au développement de la région du Sud- Ouest du Cameroun afin d’améliorer le niveau de service de la route entre Kumba et Mamfé et les conditions de vie des populations de cette région. Le projet est quasiment achevé. 

-        Projet d’aménagement du barrage hydroélectrique de Lom-Pangar dont l’objet est la construction d’un barrage de retenue d’une capacité de 6 milliards de mètres-cubes d’eau sur le fleuve Sanaga destiné à saturer en période d’étiage les équipements des centrales de Song Loulou et d’Edéa situées en aval. Il a pour objectifs : (i) d’assurer la régulation du débit de la Sanaga dans la perspective d’augmenter le productible des aménagements existants de Song Loulou et d’Edéa ; (ii) de construire des lignes de transports pour permettre l’interconnexion  des trois sous réseaux existants et donner plus de souplesse dans la gestion des surcapacités dans la perspective de leur exportation. Le projet est en cours d’exécution. 

-        Projet de construction d’une usine de transformation de fèves de cacao à Kribi par ACC S.A dont l’objet est le renforcement du tissu industriel camerounais en soutien de la politique de diversification économique nationale. Il a pour objectifs : (i) mettre sur le marché international, des produits de qualité, certifiés conformes aux normes internationales ; (ii) contribuer à la mise en œuvre de la politique nationale d’accroissement du taux de transformation de cacao ; (iii) contribuer à organiser et rentabiliser la filière cacao ; (iv) accroître la valeur ajoutée en matière d’exploitation des ressources agricoles par la transformation locale de la production ; (v) contribuer à l’équilibre de la balance commerciale ; (vi) contribuer à la réduction de la pauvreté et à la création d’emplois. Le projet est achevé. 

-        Projet de réhabilitation de 5 km de voies existantes et de construction de 5 km de nouvelles voies dans la zone logistique et industrielle aval du Port Autonome de Douala dont l’objet est la réhabilitation de 5 km de dessertes et la construction d’une voie de contournement de 5 km dans la zone logistique et industrielle aval du Port Autonome de Douala (PAD) afin de décongestionner la zone portuaire de Douala dans le but de réduire le temps de passage des marchandises au PAD.  Il a pour objectifs de : (i) la réparation et renforcement de chaussées existantes ; (ii) la réhabilitation et le bitumage de voies nouvelles ; (iii) la réalisation des ouvrages hydrauliques (caniveaux, dalots, buses) ; et (iv) la réalisation de la signalisation routière. Le projet devrait démarrer très bientôt. 

-        Projet de construction du Panafrican Pacific Plazza Hôtel à Douala dont l’objet est la construction d’un immeuble R+7 pour abriter un hôtel de classe trois 3 étoiles de 53 chambres au quartier Bonapriso, centre de la ville de Douala, Département du Wouri, Région du Littoral au Cameroun. Il a pour objectifs : (i) d’enrichir le secteur de l’hôtellerie d’un cadre spacieux de moyen standing et au design de qualité ; (ii) de doter le quartier Bonapriso d’un cadre d’épanouissement au même titre que les principaux grands pôles que sont Bonanjo et Akwa dans la ville de Douala ; (iii) de permettre à la classe moyenne de s’offrir à des prix économiques, un cadre/espace de restauration amélioré et sophistiqué ; (iv)  de participer à l’augmentation du tissu économique formel et au développement du Cameroun en créant des emplois durables. Le projet devrait démarrer sous peu. 

-        Projet de construction d’un hôtel 4 étoiles à Douala dont l’objet est la construction d’un hôtel 4 étoiles à Douala pour contribuer à l’amélioration de l’offre hôtelière du pays. Il a pour objectifs : (i) de fournir un cadre idéal de repos et de travail aux touristes et aux populations locales à des prix accessibles ; (ii) de renforcer le secteur touristique pour capitaliser ces avantages en termes de création d’emplois et de réduction de la pauvreté ; (iii) de contribuer à l’augmentation de la production nationale ; (iv) de rentabiliser l’activité de la société Christina Hôtel. Le projet est en phase terminale. 

-        Projet d’extension du Groupe Scolaire Bilingue Du Vall à Douala dont l’objet est la construction et l’équipement d’un immeuble R+6 à usage académique, situé à Beedi dans la ville de Douala au Cameroun. Il a pour objectifs : (i) de construire un ouvrage architecturale prestigieux et ergonomique adapté aux besoins de la formation des élites de la société, et respectant les standards internationaux ; (ii) doter ledit ouvrage d’équipements de pointe, à même de favoriser la formation pratique et théorique des apprenants ; (iii) former au moins 6000 apprenants par an dans les divers ordres d’enseignement. Le projet est en cours d’exécution. 

-        Projet d’extension de la capacité de production et de stockage d’une station de broyage de ciment par EGIN SA dont l’objet est l’extension de l’usine de production de ciment et la construction de l’unité de stockage de matières premières de l’Entreprise Générale Industrielle (EGIN) à Douala. Il a pour objectif d’acquérir une nouvelle unité de production d’une capacité de 200.000 tonnes afin d’accroître la capacité de production installée de la station de 100.000 tonnes actuellement à 300.000 tonnes à l’horizon 2020. L’unité de stockage permettra quant à elle de préserver le clinker de l’humidité qui a un impact sur la qualité du produit fini. Le projet est en cours de démarrage. 

-        Projet de mise en place d’une unité industrielle intégrée de production de lait et de Biogaz à NGaoussaï près de N’Gaoundéré par SAPI DE NGAOUSSAÏ dont l’objet est la construction d’une ferme bovine intégrée de production du lait, de transformation du lait brut en produits laitiers et de production d’électricité à partir du système de biogaz (énergie renouvelable). Il a pour objectif d’accroître la part du sous-secteur élevage à la croissance économique du Cameroun et d’aider à l’amélioration des conditions socio-économiques des populations locales par la fourniture des biens et services à des coûts modérés. Le projet est en cours d’exécution. 

-        Projet de mise en place d’un complexe industriel composé d’une unité de raffinage d’huile de palme, d’une unité de fractionnement, d’une unité de trituration de palmiste, d’une savonnerie et d’une margarinerie à Douala par Palmraff S.A. dont l’objet est la mise en place d’un complexe industriel composé d’une unité de raffinage d’huile de palme, d’une unité de fractionnement, d’une unité de trituration de palmiste, d’une savonnerie et d’une margarinerie. Il a pour objectifs de produire : (i) 12.000 tonnes d’huile de palme raffinée, soit 15% de part de marché des huiles raffinées d’origines diverses et 22% pour les huiles de palme raffinées ; (ii) 7.400 tonnes d’huile de palmiste, soit 100% de part de marché, compte tenu de l’absence d’une offre locale ; (iii) 1.000 tonnes de margarine, soit 17% de part de marché ; (iv) 12.600 tonnes de savon de ménage, soit 11% de part de marché ; (v) 11.200 tonnes de tourteaux. 

-        Projet de construction du Radisson Blu Hôtel Douala par Financia Properties S.A. dont l’objet est la réhabilitation, la transformation, l’extension et l’exploitation de l’immeuble CNPS situé à l’avenue Charles de Gaulle à Douala, en une  Résidence Hôtelière de haut standing de 180 clés gérée par le Radisson Hotel Group sous l’enseigne Radisson Blu Hôtel Douala. Il a pour objectif d’offrir des prestations hôtelières de haut standing, incluant un restaurant panoramique, un sky bar, un spa, un lounge, des salles de réunion, une piscine, toutes gérées par un opérateur de renommée internationale. Le projet est en cours d’exécution.

Aussi, pour les années à venir et conformément à son Plan Stratégique 2017-2022, la BDEAC poursuivra sa mission d’être le principal allié du développement du Cameroun en cohérence avec la Stratégie Nationale de Développement2020-2030 (SND30) et d’autres plans de développement qui prennent en compte les thématiques aussi variées que la politique du genre, la croissance durable et inclusive et l’intégration régionale.